colors

colors

colors

colors

TOOLS

Managing a building

   

Les bâtiment sont le plus souvent occupés par plusieurs individus, collectifs ou associations. Pour gérer ensemble un bâtiment, il y a différentes possibilités d'agir. L’intention est ici de présenter différentes pistes (non exhaustif bien sûr !), leurs avantages et inconvénients / contraintes et de donner des exemples de structures fonctionnant de cette manière.

Cette présentation est entre autre basée sur une enquête réalisée auprès d’une série de structures gérant collectivement des lieux de différentes sortes. Le résultat de ces enquêtes sera bientôt disponible ici.

PRECARE has chosen collective management

L'objectif du projet n'est pas de juxtaposer des ateliers individuels mais de créer des zones laboratoires, de favoriser les collaborations entre personnes et entre projets et par là de développer le réseau (informel) entre ces initiatives. La gestion collective nous semble dans cette optique beaucoup plus riche qu'une gestion centralisée. De plus, c'est en soi un objet d'expérimentation, ses modes étant à construire et à faire évoluer selon les besoins et les objectifs des usagers.

La gestion collective n'est pas une sinécure, cela demande évidemment plus d'investissements et d'engagements de la part des usagers que dans un bâtiment dont ils seraient simple "locataires". Et PRECARE refuse de jouer le rôle de gestionnaire, cherchant à autonomiser les projets et à éviter l'assistanat.

Collective management

Several roles need to be specified in the management for a building
Les plus évidents sont:

  • Le gestion financière: récolter la participation de chacun aux frais, payer les charges
  • Les contacts avec les voisins, le propriétaire: désigner une personne fixe pour chacun de ces contacts
  • La communication: désigner une personne qui s'assure que la communication passe bien entre les différents usagers du bâtiment, de la présence de chacun aux réunions
  • Les réunions: une personne chargée de l'organisation des réunions, de la préparation, une autre chargée de la modération et une autre encore de la rédaction de compte-rendus.

Ces rôles peuvent être cumulés, pris en charge par plusieurs personnes, de préférence en tournante (à part dans le cas des contacts avec le voisinnage et le proprio où il est plus facile d'avoir une personne fixe).

Comment gérer un bâtiment ensemble - présentation de différents points importants à envisager au préalable

... à venir bientôt...

A single manager

Confier la gestion à une seule personne; à qui ? quel est son rôle? ...

Un exemple :
IF asbl
intérêts fédérés (B – Bruxelles)

Coopérative mutualiste de projets artistiques et à valeur humaine – location par l’asbl d’un bâtiment subdivisé en ateliers individuels. Chaque occupant paie à IF un loyer comprenant les charges (eau, chauffage, électricité), les assurances et la gestion (prix 160 euros/mois/ 22 à 30m²).
Les occupants sont choisis par le conseil d’administration de l’asbl en fonction de leur motivation, de leur intérêt pour une collaboration avec d’autres projets. L’espace commun est mis à disposition des projets développés par des locataires et de l’extérieur. Une gestion centralisée donc avec comme seule exigence pour les locataires la participation à la journée porte ouverte, l’entretien de l’espace commun une fois par an et la participation aux réunions des locataires trois fois par an.

80, rue de Fierlant – 1190 Bruxelles – +32-(0)2-538 98 88